Plusieurs personnes subiront au cours de leur vie des épisodes de vertiges ou d’étourdissements. En effet, des études démontrent que les vertiges se classent parmi les trois principales causes de consultations chez les patients. Plusieurs de ces patients se tournent alors vers la chiropratique pour les aider. Voici donc un résumé de deux des principales causes de vertiges et de leur traitement.

évaluation:

L’évaluation primaire des causes de vertiges sert à donner une idée générale du système impliqué. Cette première étape consiste en la description des symptômes ressentis par le patient. Par exemple est-ce que la personne sent que la pièce tourne autour d’elle ou bien est-ce elle-même qui tourne. Ressent-elle un manque de coordination en marchant ou bien a t-elle la sensation de presque s’évanouir? Les vertiges sont-ils constants ou plutôt intermittents, sont-ils forts ou légers? Existe-t-il une perte d’audition ou bien des nausées associées aux vertiges? Le patient a-t-il changé sa médication récemment? Existe-t-il d’autres symptômes neurologiques ou systémiques associés aux vertiges? Toutes ces questions et bien d’autres encore seront essentielles pour nous orienter vers les bons tests à effectuer, le bon diagnostique et nous permettra de traiter efficacement la personne atteinte ou alors de l’orienter vers un autre professionnel de la santé. En effet, certaines conditions répondent très bien aux soins chiropratiques alors que d’autres nécessitent d’autres types de soins.

Les causes de vertiges les plus rencontrées chez le chiropraticien.

Vertige positionnel paroxystique bénin (VPPB)

Les VPPB surviennent habituellement chez les adultes de 30 à 60 ans et représentent environ un tiers des vertiges rencontrés chez les adultes. Ils sont provoqués par un changement de position rapide et apparaissent quelques secondes après que la position soit atteinte. Ils disparaissent normalement en moins d’une minute. Non-traités, ils disparaissent d’eux-mêmes au bout de quelques semaines à quelques mois.

L’hypothèse expliquant les VPPB serait que des débris (otoconies) se détachent et se déposent dans le canal semi-circulaire postérieur au niveau de l’oreille interne ou bien qu’ils flottent dans le liquide présent dans ce même canal (qu’on appelle l’endolymphe) et modifient ainsi notre équilibre.

Il existe 2 types de traitements pour ce type de vertige; les manœuvres de repositionnement ( manœuvre d’Epley et manœuvre de Semont) ainsi que les exercices d’habituation. Les manœuvres de repositionnement visent à déloger les débris pour qu’ils ne causent plus de stimulations inappropriées. Elles ont un taux de réussite de 50 à 85% (dépendamment des sources). Pour ce qui est des manœuvres d’habituation, elles visent plutôt une réponse d’adaptation et de fatigue à force de déclencher les vertiges. Ce traitement est notablement plus long.

Les vertiges cervicogéniques

La personne se plaint de vertiges lorsqu’elle maintient certaines positions et peut aussi ressentir des douleurs cervicales et sous-occipitales. Elle se sent déséquilibrée, comme si quelqu’un la tirait de côté. Un historique de traumatisme cervical (whiplash) est rencontré chez un tiers des patients.

La cause de ces vertiges semble être un désalignement articulaire cervical (subluxation) qui créerait une sur-stimulation des propriocepteurs (récepteurs sensoriels sensiblent aux mouvements du corps) et ce principalement au niveau des hautes vertèbres cervicales. Ce débalancement occasinnerait des informations erronées concernant la position du cou par rapport au reste du corps, d’où les vertiges.

Les chiropraticiens ont un impact direct sur ce type de vertiges car ils corrigent l’alignement des vertèbres (grâce à des ajustements) et relâchent les tensions musculaires à l’aide de plusieurs techniques des tissus mous.

Conclusion

évidemment, il existe plusieurs autres causes de vertiges (labyrinthite, maladie de ménière, neuronite vestibulaire…). Le but de cet article n’était pas de tous les aborder en détail mais de vous informer que nous diagnostiquons et traitons avec succès plusieurs types de vertiges. Un des chiropraticiens de notre clinique chiropratique saura vous évaluer, répondre à vos questions et discutera alors avec vous du meilleur traitement nécessaire pour votre condition. écrit par Dre Marie-ève Turcotte, chiropraticienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to Top